Je remercieAfficher l'image d'origine et son opération ecAO79DzW2jPNYnx2ZL2TEVYXT0@150x58 

John Irving

John Irving

 

Biographie


John Winslow Irving est un romancier et scénariste américain.

Passionné de lutte, il choisit son université surtout en fonction de son équipe et de son entraîneur dans ce sport. Il fait des études médiocres (il passait beaucoup trop de temps à lire) mais il est cependant admis à suivre un cours de "création littéraire".

En 1963, il a 21 ans et obtient une bourse d'étude pour aller passer un an à Vienne. Très marqué par ce séjour, c'est dans cette ville qu'il puise la matière de son premier roman, "Liberté pour les ours". Il séjourne également à Londres et en Grèce.

C'est aussi en 1963, juste avant de partir pour Vienne, qu'il rencontre Shyla Leary, qu'il épouse un an plus tard. Il vivront ensemble une bonne quinzaine d'années et auront deux enfants, Colin (1965) et Brendam (1969) qui deviendront des champions de lutte.

La carrière de John Irving démarre à l’âge de 26 ans avec la publication de son premier roman, "Liberté pour les ours !". Le livre est relativement bien accueilli par la critique mais n'est pas un succès d’édition. Ses deuxième et troisième romans "L'Épopée du buveur d'eau" et "Un Mariage poids moyen" sont accueillis de la même manière. Frustré par le manque de promotion de ses romans assuré par sa première maison d’édition Random House, il choisit d’offrir son quatrième roman "Le Monde selon Garp", partiellement autobiographique, (1978) à Dutton Books qui lui promet un effort marketing plus important. Le roman fut un best-seller international et un phénomène culturel. 

Jusqu'à la parution de "Le Monde selon Garp" (1978), il ne parvient pas à vivre de ses revenus d'écrivains. Mais après l'immense succès de ce roman, il ne se consacre pratiquement plus qu'à l'écriture. Le roman qui reçoit le National Book Award est plus tard (1983) porté à l’écran par George Roy Hill. 

En 1985, il publie "L'Œuvre de Dieu, la part du Diable" qui aboutit à un film réalisé par Lasse Hallström et grâce auquel, Irving reçoit un Oscar du cinéma pour son scénario en 2000.

En 2009, il publie "Dernière nuit à Twisted River". Il y raconte l'histoire d'une relation entre un père et son fils tout au long de plus d'un demi siècle de vie, une vue émaillée par les tourments, l'aventure, et la violence.

En 2012, il publie "À moi seul bien des personnages", roman sur l'identité sexuelle. 

"Avenue des mystères", son quinzième roman est publié en 2015. 

51S9CMoSzQL

[LIVRE AUDIO]

Lors d’un voyage aux Philippines, Juan Diego Guerrero, écrivain américain célèbre et vieillissant, revit en rêves récurrents les épisodes de son adolescence au Mexique, à la lisière de la décharge publique de Oaxaca où lui et sa sœur Lupe ont grandi.

Infirme depuis le jour où une voiture lui a écrasé le pied, Juan Diego a en outre le cœur fragile; il prend régulièrement des bêtabloquants, qui le protègent des émotions, et occasionnellement du Viagra, car on ne sait jamais…

Des émotions, il en aura tout au long de son périple, notamment avec Miriam et Dorothy, mère et fille aussi désirables qu’inquiétantes.

Ballotté d’hôtels en aéroports, Juan Diego se remémore entre autres la mort de sa mère, femme de ménage chez les jésuites et prostituée à ses heures, « tuée » par une statue géante de la Vierge Marie; son adoption par un couple improbable rencontré dans un cirque, où son destin et celui de sa petite sœur extralucide basculent. Marqué par le hasard et l’inéluctable, ce destin s’accomplira peut-être dans une modeste église au fin fond d’un quartier pauvre de Manille.

Dépaysement assuré dans ce récit jubilatoire et débridé, qui se teinte de gravité lorsqu’il aborde les mystères insondables de la condition humaine.

 

 

Ma chronique

Je viens de recevoir ce livre audio lors du partenariat Masse critique avec Babélio. Malheureusement pour moi, le CD étant défectueux je n'ai pas pu encore l'écouter, aussi pas de chronique possible. 

tous les livres sur Babelio.com