Serra Gaetan

Résultat de recherche d'images pour "Serra Gaetan"

Auteur de nouvelles, romans et jeunesse. Né en 1981 à Castres
Influences : Bernard Friot, Claire Castillon, Raymond Devos.

 

51OTcG+u1GL

Présentation de l'éditeur

Abigail est une forte tête, habituée des heures de colle. Pour échapper à la sanction qui viendrait encore plus alourdir son dossier, elle accepte une devoir supplémentaire un peu particulier. Waël, le nouveau, aurait besoin de cours de français. Le problème, c’est qu’être avec Waël, ça craint pour la réputation.

Ma chronique : 

Un vrai plaisir que de lire l’histoire que nous conte Gaëtan Serra. Un grand retour en enfance pour l’adulte que je suis devenue  mais finalement, je me suis très vite retrouvée dans le personnage rebelde la jeune Abigaël. C’est une très belle rencontre qui va avoir lieu au collège entre Abigaël jeune ado et Waël jeune migrant à peine arrivé en France avec pour bagages, un lourd passé de guerre, de deuil et de souffrance. Un peu contrainte Abigaël va donc prendre en charge quelques leçons de français pour aider Waël en français. Ce nouveau partenariat va se révéler riche en échanges et partages aussi bien culturels qu’amicaux. Le passé de Waël aurait pu plomber l’histoire mais pas du tout et c’est tout le talent de l’auteur que de nous montrer la belle faculté de résilience de Waël accompagné en cela par sa nouvelle et précieuse amie française. Abigaël réussit à nouer des liens qui perdureront  et l’adulte surveillant du collège a vraiment eu le nez fin en transformant une banale punition qui n’apporte pas grand-chose en un devoir d’assistance qui se transforme en soutien indéfectible. L’écriture de ce roman jeunesse est fluide et on tourne les pages sans même sans rendre compte et lorsque le dernier chapitre arrive, on en voudrait encore un peu plus. Justement parlons du dernier chapitre, j’étais ravie de découvrir une Abigaël adulte faisant un retour en arrière sur sa première histoire d’amour. La mise en perspective est très bien vue et même une fois le livre fermé, on peut encore voyager avec les deux personnages en imaginant leur rencontre à l’âge adulte. Ce livre est comme une leçon de tolérance, d’acceptation de l’autre mais aussi de légèreté parce qu’après tout il y a bien des choses plus graves dans la vie. 

 

 

Citation : 

Avec Waël , le premier voyage était sonore [...]

Avec Waël , le second voyage était visuel [...]

Avec Waël, le troidième voyage était olfactif [...]

Avec Waël, le quatrième voyage était gustatif [...]

Avec Waël, le cinquième voyage était tactile [...]

Acex Waël, le grand voyage était multi-sensoriel.