Je remercie les Editions Marmaille & Compagnie pour ce livre

 

Marianne Ratier

Image associée

 

Biographie de l'auteur

Après avoir suivi des études de lettres puis de communication visuelle à l'ECV, à Paris, Marianne Ratier passe d'abord par la publicité (CLM BBDO, Publicis) avant de se consacrer pleinement à l’illustration. Depuis 2008, elle a publié deux romans graphiques (Fin Décembre en 2008 et Françoise Dolto en 2011) et deux livres pour enfants (La petite taiseuse, prix Sorcières 2011, et Le Festin de Raccoon en 2014, prix du Livre Gourmand). Elle réalise de nombreux projets dans le domaine de la mode (Homecore, Commune de Paris, Kitsuné, Le Mont-Saint-Michel) ou de la presse écrite (Grazia, Stylist, Cosmopolitan, Milk), ainsi que pour des marques issues du commerce de bouche comme la Comtesse du Barry ou Maison Meneau. Ses wallpapers s'affichent également sur les murs du restaurant Istr et de l'Ours Bar à Paris. Elle montre régulièrement ses travaux personnels dans des expositions, comme celle du Barbershop en 2012 ou celle de l'Attrape-Rêve en 2014.

Source : ICI

20170830_095720

 

 

Présentation de l'éditeur

Demain, c'est le grand jour. Comme chaque année, les Smith donnent une grande fête dans leur jardin. 

Raccoon est aux aguets : à la nuit tombée, il ira dans le garde-manger se faire son dîner. 

Mais le petit animal n'en imaginait pas tant… quel festin !

Raccoon s'est faufilé, à toi de le retrouver...  

Ma chronique : 

Plus qu’un livre, le festin de Raccoon est un très bel album grand format avec de fabuleuses illustrations un peu à la «  Où est Charlie ? ».

20170830_095912

Mais ici il n’est question que de nourriture, c’est le rêve de Raccoon. Manger les bonnes choses en préparation de la fête qui aura lieu dans la maison  construite à côté de l’arbre de Raccoon. L’histoire est très bien amenée avec de beaux dessins, tout en simplicité  avec un coup de crayon que l’on sent léger et plein de tendresse. Pourtant  en découvrant les planches de dessins à répétition un peu comme dans un kaléidoscope démultipliant les images à l’infini.

Je suis restée en arrêt devant le savoir faire de Marianne Ratier.

20170830_095803

Avec les enfants, nous avons passé de longs moments à nous perdre dans les différentes pages,  afin de tenter de retrouver la trace de Raccoon. Croyez moi ce n’est pas chose aisée car les dessins fourmillent de petits détails si nombreux que l’on y perd vite son latin. Les enfants ont beaucoup apprécié ce moment à jouer à cette partie de cache-cache. Après avoir rêvé de nourritures toutes plus appétissantes les unes que les autres, on passe à la description des menus de la fête. Le jeu à ce moment là est de trouver les différents ingrédients de la recette des plats proposés. Il y a même des ingrédients que je ne connaissais pas comme le coco guanabana .

Les plus :

Le grand format qui permet de se perdre dans la page en cherchant Raccoon.

Le détail du menu qui permet de nommer tous les ingrédients que nous avions découverts sur les pages kaléidoscopes.

Le clin d’œil de raccoon en toute dernière page

Le petit  moins :

Raccoon est un raton laveur mais à aucun moment il n'est fait allusion qu’il a besoin de nettoyer sa nourriture dans l’eau avant de la manger. C’est dommage. 

 

la litote