Je remercie les éditions l'Archipel pour ce SP.

Sebastian Fitzek

Résultat de recherche d'images pour "Sebastian Fitzek"

Biographie de l'auteur

Né à Berlin en 1971, Sebastian Fitzek est le numéro 1 du thriller en Allemagne. Il est l'auteur du best-seller Thérapie et de huit autres romans, dont Ne les crois pas et L'Inciseur, tous parus à l'Archipel. Pour son roman Mémoire cachée, il s'est vu décerner le Prix Transfuge du meilleur polar, lors du salon Saint-Maur en Poche 2017.

91lLNljSOEL

Présentation de l'éditeur

Imaginez un lieu isolé.
Un lieu où disparaissent, année après année, des dizaines de personnes...
Sans laisser de trace. Un lieu rêvé pour des crimes parfaits.
Bienvenue à bord. La croisière ne fait que commencer...

Ma chronique : 

Je découvre Sébastian Fitzek avec passager 23 et il s’en est fallu de peu pour que j’aie un coup de cœur mais deux ou trois choses m’ont vraiment dérangé. Tout d’abord j’avais un peu peur de revivre un des épisodes de la croisière s’amuse au vu du titre et de la superbe couverture mais je n’y étais pas du tout, dès la lecture du chapitre 2, on sait qu’on est dans du lourd, de l’horreur, de l’indicible, du comme j’aime, d’ailleurs la suite n’atteindra plus à mon sens ce niveau. Il y a aussi ce prologue qui n’ait pas repris avant la fin du livre et n’ajoute rien à l’histoire. Puis on enchaine les rebondissements en veux-tu en voilà, au final on frise l’invraisemblance et c’est bien dommage parce qu’avec un peu plus de simplicité et de retenue c’était parfait, la surenchère fatigue à la longue et ne fait plus sens.

Martin Schwartz, flic, travaille sous couverture, il ne se remet pas de la disparition en haute mer de sa femme et de son fils Timmy lors d’une croisière sur le « Sultan des mers » cinq ans auparavant. C’est le personnage central du roman et c’est celui qu’i m’a le plus touché, on a affaire à un homme abîmé physiquement et psychologiquement, on se demande même comment il fait pour continuer à vivre et pourtant  il exécute des missions de plus en plus extrêmes et dangereuses. Une inconnue le contact depuis le Sultan des mers pour l’inviter à bord car il y a de nouveaux faits en rapport avec son affaire.  On a retrouvé le doudou de son fils dans les mains d’une fillette mystérieusement réapparut et que l’on croyait morte.

Il faut dire que le sujet des passagers disparus en mer fait partie d’un fait réel, par an il y aurait une moyenne de 23 disparus lors des croisières en mer. Suicides, accidents, meurtres, on ne sait pas mais le fait est là, de quoi faire un bon thriller non ? Martin va donc se retrouver au cœur de se navire à enquêter, il va y avoir beaucoup d’action, de nombreux personnages, c’est très  bien mené et une fois qu’on aura compris le pourquoi des disparitions, il y aura en plus un sujet complètement tabou et que l’on ne voit que très rarement évoqué dans des romans qui ici nous emporte et fait le lien, c’est malsain et violent et j’ai adoré, âmes sensibles passez votre chemin.

Encore un petit bémol cette fois-ci sur le livre en tant qu’objet, le livre de se tient pas, la couverture est trop molle et du coup c’était coton pour lire.

 

Citation: 

Tout n'a pas toujours de sens, dans la vie. 

A l'époque, Luke et Timmy avaient été inséparables. Le petit garçon l'emportait au lit, à l'école, et même à la piscine, où il n'avait accepté de l'enfermer dans un casier qu'au prix de vives protestations, après avoir été surpris en train de se doucher avec lui. 

 

L'archipel

la litote