Je remercie City Editions pour cette nouvelle lecture.

Dominique Faget 

Dominique Faget

 

 

 

Biographie de l'auteur

Dominique Faget vit en Gironde où elle situe le cadre de ce roman. Elle est l'auteur de trois autres ouvrages, notamment Celui qui ne meurt pas, un best-seller qui a remporté le Prix VSD du Polar.

91Sw8gAHhHL

Présentation de l'éditeur

Hortense règne d’une main de maître sur le domaine de La Louvière. Cette femme indomptable et forte a connu des années difficiles. La Grande Guerre lui a volé son mari, le grand amour de sa vie, et son fils aîné est mort lors de la Seconde guerre mondiale.

En cet été 1955, elle aurait mérité que sa vie soit enfin douce et tranquille... Mais tout est compliqué par les manigances de son petit-fils qui projette de transformer le domaine familial en maison d’hôtes. Sans compter également ces meurtres qui se produisent dans le voisinage.

Est-ce un fou qui a décidé de semer la terreur dans la région  ? À la Louvière, Hortense pressent qu’il s’agit d’autre chose et que certains secrets du passé risquent de remonter à la surface et de bouleverser de nombreuses existences...


Quand la vengeance attend son heure…
Ma chronnique : 

Plus qu’un simple roman policier, il s’agit surtout d’une vengeance qui prend une tournure implacable et violente. La narration s’installe dans un va et vient temporel et géographique ce qui rend l’intrigue palpitante. On va être amené à revivre la terrible période de la rafle du Vél’ d’Hiv et des déportations. On suivra en 1942 l’histoire de Robert et Hannelore et les frères jumeaux de celle-ci David et Nathan. Le jour de la rafle Nathan va se sacrifier pour sauver sa sœur enceinte, son beau-frère et son frère, leur permettant de s’échapper et de tenter de rejoindre l’Espagne. Parallèlement on se retrouve après guerre en 1956 dans un vignoble au cœur du Bordelais à La Louvière avec la famille Beaulieu de Chayssac. Depuis quelques jours des crimes horribles ont lieux sur des notables et autre habitant du village, que l’on perçoit rapidement comme punitif. La tension s’installe et monte crescendo, les descriptions de la vie du camp de Birkenau nous plonge dans une réalité écœurante et petit à petit on comprend où l’auteur veut nous amener. C’était très plaisant d’alterner un chapitre « dur » et un chapitre « doux », la plume de Dominique Faget sait parfaitement capter la douceur de la vie dans le Bordelais.

Les cheveux blonds de la jeune femme cascadèrent sur ses épaules quand elle leva les yeux au ciel et soupira.

-Comme on est bien, merveilleusement bien !

La réponse de son interlocuteur fusa comme un coup de poignard.

-Mon frère a été arrêté par la Police Française et je ne sais pas dans quelle geôle il se trouve actuellement ! Ma sœur risque de perdre son enfant ! Nous sommes en fuite et nous risquons notre vie à chaque instant parce que les Allemands peuvent nous capturer ! Alors comment pouvez-vous dire qu’on est bien !

 

J’ai beaucoup apprécié de lire toutes les citations déposées comme les cailloux du petit poucet en tête de chapitre, elles étaient fort bien trouvées. Un livre qui mèle la vengeance, les secrets et la trahison.

Combien de tragédies survenues durant de sombres périodes de l’histoire furent ainsi honteusement occultées.

Citation : 

Les cheveux blonds de la jeune femme cascadèrent sur ses épaules quand elle leva les yeux au ciel et soupira.

-Comme on est bien, merveilleusement bien !

La réponse de son interlocuteur fusa comme un coup de poignard.

-Mon frère a été arrêté par la Police Française et je ne sais pas dans quelle geôle il se trouve actuellement ! Ma sœur risque de perdre son enfant ! Nous sommes en fuite et nous risquons notre vie à chaque instant parce que les Allemands peuvent nous capturer ! Alors comment pouvez-vous dire qu’on est bien 


 

 

Combien de tragédies survenues durant de sombres périodes de l’histoire furent ainsi honteusement
occultées.

city éditions

la litote