Je remercie les Editions Taurnada pour cette nouvelle lecture.

Jean-Marc Dhainaut

c5f510fc44b02544b26a6c934f3da8c4

Biographie de l'auteur

Jean-Marc Dhainaut est né dans le Nord de la France en 1973, au milieu des terrils et des chevalements. L'envie d'écrire ne lui est pas venue par hasard, mais par instinct. Fasciné depuis son enfance par le génie de Rod Serling et sa série La Quatrième Dimension, il chemine naturellement dans l'écriture d'histoires mystérieuses, surprenantes, surnaturelles et chargées d'émotions. Son imagination se perd dans les méandres du temps, de l'Histoire et des légendes. Il vit toujours dans le Nord, loin d'oublier les valeurs que sa famille lui a transmises.

 

Capture

 

 

Présentation de l'éditeur

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au coeur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

 

815INuw9KwL

Ma chronique : 

Suivre le parcours d’Alan Lambin n’était pas de tout repos mais au combien enrichissant et émouvant aussi. Début janvier 1985 notre enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises, est appelé par une famille effrayée vivant dans une ancienne maison de village dans la Somme. Dès qu’il arrive à destination Alan va être confronté à des phénomènes tous plus inquiétants et mystérieux. Il semble bien que la maison soit hantée par plusieurs esprits. La famille a emménagé depuis 6 mois seulement mais ce n’est que dernièrement que ses habitants sont terrorisés par … mais par quoi au juste. Sa fille Peggy est contre cette idée, elle n’arrive plus à joindre son époux et Thomas son petit garçon de 5 ans se renferme de plus en plus sur lui-même, accompagné de Mélanie sa domestique, elle décide de faire appel à Alan pour recevoir de l’aide et résoudre le problème.

L’auteur à un talent certain pour nous faire ressentir les émotions qui traversent les habitants de cette maison, un huis clos va s’installer encore renforcé par la tempête de neige qui s’abat sur la région, bloquant ainsi les habitant dans cette maison qui nous dit-il est le cliché même de la maison hantée.  Les pannes de courant, les bruits étranges, pleurs, bruits de pas et enfin des apparitions fantomatiques sont le terreau dans lequel notre histoire va se développer. Bientôt suivi de cauchemars, de maux de tête et c’est la petite histoire qui rejoint la grande, celle de la guerre de 14. La tension monte de plus en plus et sur un délai très court à peine 3 jours tout est joué. Une très belle histoire  qui reprend un élément du passé peu glorieux de l’Armée Française de cette époque, celui des « fusillés pour l’exemple » J’ai eu des visions de deux films bien différents au fur et à mesure de ma lecture. Bien entendu celui de SOS Fantôme  lorsqu’il était question de tous les appareils électroniques pour prendre des mesures des phénomènes paranormaux mais aussi et surtout ce magnifique film de Jean Pierre Jeunet, Un long dimanche de fiançailles et je voyais tout à fait  Gaspard Ulliel dans le rôle de Joseph Dernecourt.

C’est dans cette ambiance passé/présent que nous sera révélée une chute renversante et c’était un vrai plaisir que de découvrir les retournements et le final  complètement inattendu. Un livre à découvrir, un travail de recherche non négligeable qui donne toute sa force au récit et des personnages très attachants. Bonne lecture.

 

 

Citation:

quote left

Quatre nuits qu'Hélène ne se rendormait pas après avoir été réveillée par son petit garçon. Elle sentait bien que quelque chose n'était plus normal dans sa maison. Et plus particulièrement cette nuit du 3 au 4 janvier, lorsqu'une fois sur le palier, elle entendit des bruits de pas derrière elle. En se retournant, elle vit la porte de la chambre de Thomas se refermer brutalement. Terrorisé, l'enfant hurlait. Ses cris résonnaient dans toute la vieille bâtisse. Hélène s'était jetée sur la poignée, et malgré tous ses efforts, la porte refusait de s'ouvrir.

Selon la physique, rien ne se perd, rien de se crée, tout se transforme. Cette notion élémentaire scientifique m’a fait l’effet d’une bombe. Si selon la physique, aucune énergie ne peut disparaître, mais se transforme, alors que devenons-nous après la mort ? Le corps humain est en effet constitué d’énergie, chimique et électrique, alors que devient cette énergie lorsqu’un être vivant décède ? Puisqu’elle ne peut pas disparaître, en quoi se transforme-t-elle ?

taurnada

 

Signaturev2