Je remercie les Editions Equinox Les Arènes pour l'envoi de ce livre. 

 

Susie Steiner

image

 

Biographie de l'auteur :

Avant d'écrire des romans, Susie Steiner a été journaliste au Guardian, pendant 20 ans et membre du personnel du Guardian pendant plus de dix ans. Elle a grandit à Londres et étudié l'anglais à l'université. Elle vit à Londres avec mon mari et mes deux enfants.
Capture

Présentation de l'éditeur

 

Une nuit, après une énième rencontre Internet ratée, Manon Bradshaw est envoyée sur une scène de crime. Edith Hind, étudiante à Cambridge, belle, brillante et bien née, a disparu. Peu d’indices, des traces de sang... Chaque heure compte pour la retrouver vivante. Les secrets que l’inspectrice Bradshaw s’apprête à découvrir auront des conséquences irréversibles, non seulement pour la famille d’Edith mais pour Manon elle-même.
Une formidable galerie de portraits, des reparties caustiques, une réflexion sur la solitude, une construction diabolique... L’inspectrice Manon Bradshaw fait une apparition fracassante sur la scène du polar mondial.

 

 

42611826_10214857484384057_6406941945398034432_n

Ma chronique : 

J’ai été complètement captivée par cette lecture, avec des personnages superbement bien construits et une pointe d’humour bien plaisante. On découvre une enquêtrice attachante Manon Bradshaw, 39 ans, célibataire qui vogue de rencontres internet malheureuses en rencontres ratées. Cela allège l’ambiance et à la fois nous montre sa vulnérabilité.  Elle vient d’être appelée avec son équipe sur une scène de crime, Edith jeune étudiante à Cambridge issu d’une famille plus qu’aisée à disparue dans des circonstances mystérieuse. De là tout va être mis en œuvre pour la retrouvée car chaque minute compte. Ses parents sont des personnages brillants de leur communauté Lady Hind la mère, Sir Ian le père, chirurgien de la famille royale et ami proche du Premier Ministre. Dès les débuts de l’enquête, on va voir remonter à la surface de nombreux secrets concernant cette jeune femme et qui vous vous en doutez auront des conséquences plus que houleuses sur tous les personnages, sur son petit ami mais aussi sur sa meilleure amie. Les suspects vont être nombreux car Edith avait une vie sociale intense et une fois la tempête médiatique  lancée de nombreuses pressions vont s’exercer sur la Police afin de résoudre ce cas. Il faudra attendre la découverte d’un nouveau corps pour que l’enquête commence à  prendre sa vitesse de croisière. De nombreux thèmes seront abordés dans ce polar comme le trafic d’être humain, la drogue, les secrets de famille et le mensonge.

Susie Steiner aborde avec talent le développement de ses personnages et les scénarios complexes qu’elle nous propose, son écriture est fluide et bien rythmée. Elle a un sens aigu des relations humaines et des courants sous-jacents qui peuvent être présents. J’ai aimé que l’histoire nous soit racontée du point de vue d'une poignée de personnages intéressants, y compris la mère de la personne disparue. Sa représentation du département de la police m’a semblé crédible, les problèmes pour conserver la cohésion de l’équipe alors que la piste se refroidit, les soucis de budget et d’affectation des ressources et surtout la manière dont l’influence extérieure et les pressions subies peuvent au final affecter l’enquête. Le rebondissement final peut ne pas sembler être vraiment à la hauteur mais une chose est sur avec Présumée Disparue ce n’est pas la fin qui compte mais bien la manière dont on y parvient. C’était un suspense tout en délicatesse, tendu et fascinant avec des pages que je ne pouvais pas cesser de tourner. Bonne lecture.

Citation : 

quote left

Son humeur de chien est peut-être due à son âge. Il ne l'en blâme pas. Elle doit avoir au moins quarante ans, la solitude l'enveloppe comme un brouillard. Il serait pareil s'il n'avait pas Chloé. Plus d'une fois, il a surpris Manon les yeux gonflés et rouges, qui sortait des toilettes au deuxième étage, et à chaque fois il a eu le cœur gros de la voir d’essuyer furtivement la morve en prétendant que tout allait bien. Même si, dans son état normal, Manon ne va jamais bien.

 

 

 

 

les arènes

 

Signaturev2