Je remercie les Editions Hugo-Thriller pour l'envoi de cette nouvelle lecture.

 

Olivia Kiernan 

 

7128026

 

 

Biographie de l'auteur

Née en Irlande, Olivia Kiernan vit aujourd'hui en Angleterre. Traduit dans de très nombreux pays, Irrespirable est son premier roman. Elle publiera en 2019 une nouvelle enquête de la commissaire Frankie Sheehan.

Capture

 

Présentation de l'éditeur

Entre Le Poète et Le Silence des agneaux, Olivia Kiernan signe son entrée parmi les plus grands.

Irréversible 
Dublin. Le docteur Eleanor Costello, scientifi que respectée, est retrouvée morte chez elle. Suicide ? 

Implacable 
À peine remise des coups reçus lors de sa précédente affaire, la commissaire Frankie Sheehan se voit confi er l'enquête. La disparition du mari d'Eleanor puis la découverte d'une deuxième et bientôt d'une troisième victime lui prouvent qu'elle est en présence d'un tueur en série. Et que ce tueur aime jouer avec la mort. 

Irrespirable 
Victimes consentantes, sites BDSM, " near death experiences ", chambres de torture, meurtres filmés et ritualisés : jusqu'à sa confrontation finale avec le tueur, Frankie va s'immerger dans ce que l'âme humaine a de plus noir et de plus pervers. Un noir absolu, malgré les taches de bleu de Prusse, ce pigment utilisé par Chagall et que l'on retrouve sur les victimes comme une signature. 

61Q8x5nHLhL

Ma chronique : 

 

 

J’avais très envie de partir à la rencontre d’une nouvelle détective Frankie Sheehan qui pourrait tout à fait devenir un personnage récurent dans une future série. Frankie se remet tout juste de sa dernière enquête, elle a été sauvagement agressée et porte des séquelles physiques et psychologiques ressemblant fort au fameux ESPT. Pourtant elle est de retour devra bientôt affronter son agresseur au tribunal mais pour l’heure elle est happée par un nouveau cas.

 

Eleanor Costello, microbiologiste et professeur à l’université de Dublin, vient d’être retrouvée pendue dans sa chambre, la piste du suicide est très vite éloignée au profit de celle du meurtre. Frankie et son collègue détective Baz Harwood vont bientôt découvrir une piste prometteuse sur le Dark Web dans le site « Black Widow ». Il y a un public pour ce genre d’expérience proche de la mort qui flirte avec le danger, les  fils de discussion font apparaître des personnes jeunes et fragiles.

 

Bien que ce roman soit prometteur et comporte une intrigue percutante, j’ai eu du mal à me laisser prendre au jeu. En fait je suis restée sur ma faim, j’attendais que l’auteur nous emporte plus en profondeur dans le domaine du hardcore et des snuff movies, il y avait vraiment matière à une descente aux enfers digne du Silence des Agneaux mais à aucun moment je n’ai ressenti cette ambiance malsaine et glauque qui vous donne des frissons dans le dos. Autre chose m’a interpellé, je pense qu’aujourd’hui  en 2018, on peut accepter que la pratique du BDSM ne fasse pas de ses adeptes des gens « mauvais » ou « dangereux », ce jugement m’a embarrassé. Le fait que le roman soit écrit à la première personne était étrange. Le rythme est lent et l’histoire se réfère constamment à l’agression passée, je me suis même demandé s’il n’y avait pas un premier tome avant celui-ci mais apparemment non.  Je pense que Irrespirable trouvera son public parmi les lecteurs qui  ne veulent pas trop de violence mais personnellement cela m’a manqué. Il y a cependant de très bonnes choses dans ce livre comme la façon dont l’auteur nous décrit le travail minutieux des forces de police de Dublin.  Le petit clin d’œil métaphorique au bonsaï est bien trouvé.  Le personnage de Frankie, dont on sent la vulnérabilité lié à son passé reste une personne déterminée et forte devant ce qui l’attend, elle mène son enquête de main de maître de  façon authentique, honnête et réaliste. Bonne lecture.  

 

 

Citations : 

 

quote left

Tu me salues d’une bise sèche lorsque j’ouvre la porte et tu entres prestement pour échapper à la nuit, à la violence de la brise marine ; le regard noir, diabolique. Je croise ce regard et je me demande à quel moment le mal y a pris le dessus sur le bien. Tu tiens une corde à la main. Une corde brune, épaisse, rêche. Déjà, je sens sa texture râpeuse sur la peau parfumée de ma gorge. Un frisson s’immisce dans ma respiration

 

 

 

 

hugo thriller

Signaturev2