Je remercie les Editions Belfond et le site BePolar pour ce nouveau partenariat.

Laurent Philipparie

 

entre-a-27-ans-dans-la-police-laurent-philipparie-commande-aujourdhui-des-unites-de-terrain-dans-lagglomeration-bordelaise

 

Un mot de l'auteur

Diplômé de sciences criminelles, Laurent Philipparie est officier de police depuis dix-huit ans. Passionné de littérature policière, il est également conseiller technique d'auteurs, intervenant scolaire et, depuis 2016, romancier.

Capture1

Présentation de l'éditeur

Oserez-vous tourner les premières pages du LECTIO LETALIS ?

Paris. Un assistant d'édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C'est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d'édition. 

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l'assassinat atypique d'un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation. 

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d'Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l'unique survivante d'un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer. 

Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c'en est effrayant.

71R96ORe4eL

 

Ma chronique : 

 

 

 

 

L’action se situe entre Paris et Bordeaux, entre un troisième suicide dû à la lecture d’un mystérieux manuscrit et l’attaque terrifiante d’un rapace dans le cabinet d’un psychiatre. Les deux affaires semblent liées en la personne d’Anna Jeanson, rescapée d’une secte se servant d’animaux pour tuer et d’un suicide collectif.  L’inspecteur Nils Tièno de Paris ne tarde pas à rejoindre l’équipe bordelaise de la commissaire dont fait parti le Lieutenant Gabriel Barrias qui ne va pas tarder à apparaître comme le personnage principal de cette enquête.

 

Lire Lectio Letalis c’est comme monter dans un bus sans frein à pleine vitesse. L’action est intense et le rythme soutenu. Nous allons être entraînés dans une course poursuite avec de nombreux rebondissements à mesure que l’intrigue se dévoile. Il faut dire que le thème des sectes même s’il a été abordé à de nombreuses reprises est passionnant. J’ai apprécié le parti prix historique de cette secte un peu comme dans certains romans de Dan Brown, la perversion et la manipulation ne sont pas en reste. Le personnage de Gabriel Barrias  tout comme celui d’Anna Jeanson dans une certaine mesure est très attachant avec son côté flic amoché borderline. L’histoire pourrait nous paraître fantaisiste à première vue mais se serait sans compter sur le talent de l’auteur, lui-même officier de police pour cadrer et relier tous ces éléments de façon à en faire un récit captivant et dans lequel on a envie de plonger.

 

Bien que j’ai relevé quelques failles dans ce scénario extra - ordinaire, je dois dire que j’ai quand même apprécié ma lecture pour son côté ésotérique fumeux et son originalité dans le choix de ses mises à mort. Un petit mot pour dire que la couverture est magnifique et en parfaite corrélation avec le contenu du roman et vous encourager à tenter l’aventure du Lectio Letalis. Bonne lecture.

 

 

 

 

 

Citation : 

 

quote left

Cela lui avait permis de s'en débarrasser en interne, et sans éclabousser toute l'institution. L'Administration était une vieille dame. Elle n'aimait pas qu'on lui soulève les jupes en public.


 

À l’entrée du virage, le roadster manqua de perdre l’équilibre. Gabriel n’était plus en état de piloter. Sur le chemin du retour, la haine avait refait surface, sourde, incontrôlable…

 

 

 

 

 

 

belfond-noir

 

Signaturev2