Je remercie les Editions Fleuve pour  l'envoi de ce nouveau titre. 

 

elena_piacentini_photo_melania_avanzato_

Elena Piacentini 

 

Biographie de l'auteur

Auteure et scénariste, Elena Piacentini est née en Corse et vit à Lille. Elle a créé la série des Leoni. Lauréate du prix Transfuges 2017 du meilleur polar français pour Comme de longs échos, elle affirme de livre en livre la singularité de son univers et de "son style plein d'empathie pour ses personnages", selon Le Monde.

Capture

 

 

Présentation de l'éditeur

"La plume la plus sensible du roman policier féminin." Michel Bussi

" Ce nouveau roman à l'atmosphère fiévreuse et sinueuse dépasse les frontières habituelles du polar." Dominique Landron, Corse Matin

" Entre passé et présent, on se laisse prendre par cette intrigue sinueuse." Natacha Rivalan, Aufeminin


"Des habitants qui ont avalé leur langue.
Une forêt où rôde un étrangleur de bêtes.
Trois maisons isolées en lisière de forêt et l'Eaulne pour frontière..."



La capitaine Mathilde Sénéchal n'aurait jamais imaginé retourner sur les lieux de son enfance, un petit village non loin de Dieppe. Mais quand Lazaret, son ancien chef de groupe, lui fait parvenir une lettre sibylline, elle comprend qu'elle va devoir rouvrir une enquête vieille de trente ans. Qu'elle le veuille ou non, le passé ne meurt jamais. Il a même des odeurs, ces odeurs qu'elle sait identifier comme personne et qui sont aussi son talon d'Achille. Il est temps pour elle de sonder sa mémoire défaillante et d'affronter la vérité.

C'était écrit : l'enfer ne fait que commencer. 

 91YIssgIpNL

 

Ma chronique : 

Il n’y a rien que j’aime plus que d’ouvrir un livre et découvrir l’arbre généalogique des personnages que nous allons côtoyer pendant plus de 300 pages. Mathilde Sénéchal est notre personnage central, elle est capitaine de Police et guidée par Lazaret son ancien mentor, elle va enquêter sur une ancienne affaire de plus de trente ans, sur les lieux de son enfance dans le petit village d’Arcourt. Elle a beau faire elle ne se souvient plus de ce qui est arrivé le jour où elle est tombé de vélo, le jour où Jeanne a disparu, elle avait neuf ans.  Elle va se retrouver confronter au silence des habitants, plus taiseux il n’y a pas. Des souvenirs qui vont revenir la hanter, des odeurs insupportables… L’auteur nous propose de suivre plusieurs fils qui se croisent avec brio et nous mènent par le bout du nez avec intelligence.  Les personnages sont abîmés par la vie que ce soit la jeune Adèle dont Mathilde prend soin ou  encore la vieille « tante » Hortense, on ne rencontre quasiment que des personnages qui ont eu des vécus douloureux, Mathilde la première. L’intrigue est bien pensée et tous les ingrédients sont réunis, il  y a des non-dits, des secrets, des pièges et des morts, du sang et un jour anniversaire. Tout s’enchaîne sous une plume fluide, les chapitres ont leur propre rythme et l’atmosphère qui s’en dégage devient de plus en plus pesante et angoissante. Il y a un jeu passé – présent qui entretient le suspense et les rebondissements nous font prendre conscience en même temps que Mathilde de ce qui se joue.  Un thriller particulièrement efficace, tout en subtilité qui nous rend complètement dépendant jusqu’à la dernière ligne. Bonne lecture. 

 

 

Citation : 

 

quote left

— Albert et Mathilde, faut pas te faire des nœuds au cerveau. Ils viennent juste de la même planète chelou. Quand t’as plus personne qui te ressemble, que t’es le dernier extraterrestre de ta race, tu te demandes si t’es pas une erreur de casting et quelle est ta place… Enfin, s’il y en a une pour toi… Un peu comme Superman, tu saisis ?
Il saisit. Une minotte de treize ans vient de lui délivrer un cours de psychologie. Il prend cette main toute neuve et la serre avec tendresse.


Parfois, un mot ou une odeur suffisent à lui affoler le pouls.

 

 

 

 

 

FLEUVE NOIR

Signaturev2