Je remercie les Editions Slatkine & Compagnie pour cette nouvelle lecture.

 

Laurent Loison 

81N+NN-vmjL

 

À PROPOS DE L'AUTEUR

Laurent Loison est né dans le Val d'Oise en 1968, où il grandit dans une famille paysanne.
Entrepreneur dans l'âme, il a géré et animé dans sa carrière des sociétés aux activités aussi diverses que la traduction, la fourniture d'accès à internet, l'importation horlogère, le service à la personne, mais aussi un bar et une agence immobilière.
Après de nombreuses années passées en Arizona, Laurent Loison est de retour en France et se lance dans l'écriture de polars.

 

Capture

 

Présentation de l'éditeur

Entre la France et l'Arizona, une chasse à l'homme s'engage.
Découvrez la nouvelle voix du polar français.

Scottsdale, Arizona.
A la suite d'un cambriolage qui a tourné au drame, le mari de Julia a succombé à ses blessures. Tandis que le meurtrier est rapidement appréhendé et incarcéré, la famille tente en vain de se remettre de cette perte. Désespérée, Julia est prête à tout pour voir le meurtrier de son mari condamné à mort... Le combat s'engage alors entre l'avocate commis d'office Kenza Longford et cette veuve déterminée à obtenir justice. Dans cette lutte, la jeune avocate devra faire face à ses propres démons.
Garges-Les-Gonesse, France.
Ivan est prêt à tout pour intégrer le gang des Frères de Sang. Le rite d'intronisation ? Faire un gros coup. Pour prouver sa valeur, Ivan n'hésite pas. Au prix de lourdes conséquences.
Quel est le lien entre ces deux affaires, entre ces deux destins brisés ? Les fils s'entrecroisent, entre coups bas, rage et désespoir.

 

61fat2boGoL

Ma chronique : 

Pour moi c’est définitivement le coup de cœur de ce début d’année 2020. Si  vous ne devez lire qu’un polar cette année, je vous recommande celui-ci qui rempli parfaitement le job.  On va suivre  deux intrigues  parallèlement  une à Garges-Les-Gonesse, en France avec un très jeune voyou  Ivan qui ferait n’importe quoi pour intégrer le gang des Frères de Sang. L’autre se passe en Arizona à Scottsdale où un père de famille meure à la suite d’une tentative de cambriolage. Le voleur,  Patrick est arrêté, la veuve n’a qu’une idée en tête qu’il soit condamné à mort. L’affaire sera prise en charge par Kenza, une jeune avocate commise d’office mais non moins talentueuse. On va ainsi suivre la vie de ces deux hommes dont le futur semble bien compromis par les choix qu’ils ont faits. Les thèmes évoqués par l’auteur sont passionnants, d’un côté la peine de mort toujours d’actualité en Arizona, de l’autre la rédemption, le pardon et bien entendu la limite de la justice des hommes. Au fil des lignes, je me suis interrogée sur ce que  les deux intrigues pouvaient avoir en commun et bien je n’ai pas trouvé. Et c’est cela le grand art de l’auteur de nous rouler le plus longtemps possible dans la farine. Challenge amplement réussi dans mon cas, je n’ai rien vu venir avant le dernier mot de l’histoire. Un final excellent comme j’aimerai en lire plus souvent. Soyez assurés que vous serez comblés par l’écriture, les rebondissements, les retournements et les révélations rien ne manque. Un polar qui m’a fait vraiment réfléchir sur le sujet de la peine de mort ce n’est pas si souvent, la vie peut parfois se jouer de vous. C’était touchant et bouleversant j’ai aimé avec un grand A. Bonne lecture.

 

Citations: 

quote leftKenza prit peur. Elle entendait des mots qu’elle ne comprenait pas vraiment, mais qui n’annonçaient rien de bon. Divorce, prison, procureur, alcool, autorité parentale. Elle se mit à pleurer à grosses larmes épaisses et pensa à David, son copain de classe. Il lui avait raconté que ses parents divorçaient, que son père frappait sa mère. Elle n’avait pas trop bien compris s’il la frappait parce qu’ils divorçaient ou s’ils divorçaient parce qu’il la frappait.


Il y a des paroles qui dépassent parfois nos pensées et qu’on regrette aussitôt.

 

 

 

 

slatkine

Signaturev2