Je remercie les Editions Calmann-Levy pour l'envoi de ce nouveau titre.

 

 

 000000328490_L__cc_Matt_Sayles_jpg-ced440c7f28ad3dcd71ee46655abc401-2021-11-29-10-32-57-922

Graham Moore

 

Biographie de l'auteur

Graham Moore est auteur et scénariste, notamment du film Imitation Game , pour lequel il a obtenu un oscar et a été nominé aux Golden Globes et aux BAFTA. Il vit à Los Angeles avec safemme et son fils.

Capture d’écran 2022-05-25 225728

 

Présentation de l'éditeur 

Bobby Nock, un professeur afro-américain, est accusé d’avoir assassiné une de ses élèves. Alors que le procès débute, personne ne doute de sa culpabilité. Mais la jeune Maya Seale persuade le jury, dont elle fait partie, de l’innocence de Nock, lequel est acquitté.
Dix ans plus tard, une chaîne de télévision décide d’adapter l’affaire en série et convoque tous les jurés dans les lieux mêmes où ils ont délibéré. De vieilles querelles et des secrets enfouis remontent à la surface et soudain, l’un des jurés est retrouvé mort… dans la chambre de Maya. Celle-ci, devenue avocate, va devoir donner le meilleur d’elle-même pour révéler une vérité trop longtemps cachée.
Racisme, défaillances du système judiciaire américain, personnages aux motivations douteuses, Tenir est un roman dérangeant, captivant, et un véritable tour de force.

 

9782702184585-001-T

 

Ma chronique : 

 

Jessica Silver a 15 ans lorsqu'elle disparaît en rentrant de l'école, elle est l’héritière d'une petite fortune. Tous les yeux se tournent vers son professeur Bobby Nock, suspect parfait. Afro-américain, on retrouve des traces de sang dans son véhicule et des échanges de SMS troublants avec la jeune fille. Pourtant le procès qui semble écrit d'avance va être bousculé par un membre du jury, Maya Seale ne croit pas en la culpabilité de Nock. Elle arrive à faire pencher la balance et Nock est acquitté.

Dix ans passent. Maya est devenue avocate, alors qu'une émission de télévision sur l'affaire regroupe à nouveau tous les membres du jury, on retrouve l'un d'eux mort dans la chambre d’hôtel de Maya. Elle va devoir prouver son innocence. Le passé et le présent vont se mêler et les secrets jusque là bien gardés risquent d'en éclabousser plus d'un.

Une construction originale avec le témoignage de chacun des douze jurés en flash-back. Un chapitre dédié à chacun, qui permet au lecteur de comprendre se qui se jouait pendant le procès de Nock et enfin la situation présente narrée par Maya. L'auteur nous offre une belle diversité de personnages avec des opinions et des personnalités bien différentes. Deux intrigues qui m'ont tenues en haleine bien que ma préférence aille à la première, le procès était passionnant et la dynamique entre les jurés savoureuse. Suspense et montée en tension sur des thèmes actuels comme le racisme, les classes sociales, le sexe ou encore les manquements du système judiciaire américain. Une belle démonstration de la psychologie humaine. Il suffit d'une seule personne pour arriver à retourner un groupe, le jeu des alliances était édifiant. Quelques longueurs malgré des rebondissements, un mystère bien imaginé, des personnages travaillés pour ce conte juridique complexe. Bonne lecture.

 

 

Citations : 

 

 

quote left

Maya, elle, ne savait pas si Bobby Nock avait tué Jessica Silver. C’était ça le problème : elle ne l’avait jamais su. C’était même pour cela qu’elle l’avait acquitté. Non pas parce qu’il était innocent, mais parce qu’il n’y avait tout simplement pas assez d’éléments de preuve pour être absolument certain de sa culpabilité. Il valait mieux, avait-elle argumenté, que dix coupables soient libres qu’un seul innocent soit condamné à tort.


Il y a des règles dans ce monde. Et je ne parle pas de la loi, non… au cul la loi. Ce dont je parle, ce sont les règles qui font qu’on est humain. Celles que Bobby Nock a enfreintes. Parce qu’il a fait un truc impardonnable. Et toi, tu voudrais qu’il s’en tire sans rien parce que d’autres Noirs, eux, ont été injustement condamnés ? Tu veux parler d’injustice ? Tu veux prétendre être si éclairée en matière de racisme que tu m’invites à monter dans ta chambre et envisages de baiser avec moi, mais aussitôt après, tu me dis que parce que je suis noir, il faudrait que je laisse filer un assassin ? Va te faire foutre !

calmann-levy-noir

 

Signaturev2