Je remercie les Editions Frison-Roche Belles Lettres pour ce nouveau partenariat.

 

915fd7afafdfa1d914fae7dd5b9c75f7

Manon Hentry-Pacaud

Biographie de l'auteure:

 

Manon Hentry-Pacaud est originaire du Loir-et-Cher et étudie en master de Lettres modernes mention Études de genre et littérature francophone. Depuis toujours, la lecture et l’écriture font partie intégrante de sa vie. Les Naufragées est son premier roman.

 

Capture d’écran 2022-06-16 105538

 

 

Présentation de l'éditeur : 

 
Aujourd’hui, Anne va manger chez sa mère, Louise, en présence de sa grand-mère, Paula. Mais avant, elle a rendez-vous avec Inès, son amie de toujours, dans le café qui les accueille depuis leurs années lycée. Elle sent qu’Inès a besoin d’elle. Rien n’a été explicité, mais elle l’a senti. C’est la raison pour laquelle elle a proposé ces retrouvailles improvisées, et peut-être un peu rapides, avant le déjeuner dominical familial. C’est Louise qui a instauré cette nouvelle tradition. Elle aurait voulu que ce rituel soit mis en place quand elle avait l’âge d’Anne, mais qu’importe. Ces moments à trois seront l’occasion de débats féminins. Car chacune d’entre elles porte, à sa façon, le poids de sa condition. Louise, maintenant seule chez elle, regrette le départ de sa fille, qu’elle vit comme un déchirement. Paula, les années passant, a de plus en plus de mal à accepter l’effacement progressif de sa jeunesse et les changements que son corps subit, qui l’éloignent de ce que l’on pourrait attendre de l’apparence d’une femme. Anne, perdue entre son adolescence et sa vie d’adulte, tente d’appréhender la multiplicité du féminin et d’aider Inès, son amie qui, quant à elle, cherche à se reconstruire après un avortement dont elle n’a parlé à personne. En ce dimanche, ces femmes vont se croiser, leurs parcours vont se mêler, et leur sororité va rayonner.

 

 61tHDffMyEL

 

 

Ma chronique : 

 

Quatre chapitres pour quatre personnages, quatre femmes, trois de la même famille et une meilleure amie. Un roman résolument féminin qui nous parle de ce que sont amenées à vivre les femmes à différentes étapes de leur vie. Il y a Louise la mère, Paula la grand-mère, Anne la fille et son amie Inès. Une belle écriture avec un style tantôt poétique tantôt analytique car il s'agit bien d'une analyse d’événements comme la maternité, la perte, le deuil, la vieillesse tout cela porté par des femmes attachantes. On ne peut nier la sororité qu'il s'en dégage, comme une universalité de la femme. J'ai apprécier les trois premiers portraits car il raconte une histoire personnelle qui colle parfaitement à la peau des personnages. Le dernier portrait est celui avec lequel j'ai le moins accroché, plus généraliste avec des considérations sociétales et un peu moins intimiste que les autres.

Cela n'a en rien diminué mon ressentit pour ces quatre parcours de vie dans lesquels, nous pouvons nous si facilement nous retrouver. Trois générations qui se rassemblent pour se dire, communiquer, confier les petites et les grandes choses, abolir les secrets de famille et les non-dits, tout cela est l'idée de Louise. Libérer la parole sans jugement en toute bienveillance, on en rêve toutes non ? Instaurer un nouveau rituel libérateur, une entraide entre femmes, une écoute de qualité pour être une femme bien dans sa peau. De peau, de corps, il est beaucoup question, un roman intimiste qui se confronte à des sujets douloureux comme la perte d'un bébé qu'elle soit voulu où pas, elle laisse derrière elle une empreinte à jamais gravée. Un premier roman qui a su me toucher, avec ses mots justes, sa délicatesse et tout le respect que l'on sent pour la gente féminine. Bonne lecture.

 

 

Citations : 

 

quote leftAnne se demande si elles ne sont pas toutes des sorcières ou des enchanteresses rassemblées par des liens qui les dépassent. Un « Elles », définitivement au pluriel, qui s'ancre partout où il va.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

téléchargement

 

Signaturev2