Je remercie les Editions Slatkine & Compagnie  pour  cette nouvelle lecture.

 

 

Coupdecoeurlogoshort

 

Marc Voltenauer

Résultat de recherche d'images pour "marc voltenauer"

 

Un mot de l'auteur

Marc Voltenauer est né en 1973 à Genève d'un père allemand et d'une mère suédoise. Son premier roman, Le Dragon de Muveran, s'est vendu à plus de 60 000 exemplaires dans le monde francophone. En 2017, il poursuit les aventures d'Andreas Auer dans un second volume, Qui a tué Heidi ?, lui aussi numéro 1 des ventes en Suisse pendant plusieurs semaines.

Capture

 

Présentation de l'éditeur

L' inspecteur Auer ( Le Dragon du MuveranQui a tué Heidi ?) est de retour : il quitte son petit village de Gryon pour aller enquêter, en Suède, sur les traces de son histoire familiale.

Un secret de famille, une épitaphe mystérieuse, une inquiétante confrérie viking... L'inspecteur Auer était parti sur l'île de Gotland à la recherche de ses origines, il se retrouve prisonnier d'une enquête vertigineuse, entre Suisse et Suède, sur fond de meurtre rituel et de disparitions. En dénouant les hypothèses, il remonte au plus lointain de son enfance. Mais qui est vraiment Andreas Auer ? 
Après l'immense succès du Dragon du Muveran et de Qui a tué Heidi ?, Marc Voltenauer livre enfin la troisième saison des aventures de l'inspecteur Auer. De Gryon à Gotland, en passant par Paris, un voyage dont vous n'êtes pas prêt de revenir.

 

61k22za-9OL

Ma chronique

 

 

Après Le dragon du Muveran et Qui a tué Heidi ? Nous retrouvons pour la troisième fois l’inspecteur suisse Andréas Auer et ça le fait à nouveau. L’aigle de sang nous fait voyager de la Suisse à la Suède et plus particulièrement sur l’île de Gotland où l’action se déroule. Pour mieux suivre ses déplacements une carte de l’île nous est fournie en début de livre. D’ailleurs un schéma des liens entre les personnages et leurs différents noms aurait été bienvenu car ce fut ma seule difficulté au vue de la multitude des personnages qui portent parfois deux noms différents. Un roman policier plus intimiste puisque nous allons accompagner Andréas dans sa recherche sur ses origines. Une enquête qui va avoir des répercutions inimaginables. Ce troisième tome peut se lire sans avoir lu les deux précédents mais ce serait dommage de passer à côté du couple inhabituel que forme Andréas et son compagnon Mickaël. En découvrant qu’il a été adopté et en cherchant à en apprendre plus sur sa famille biologique, Andréas va réveiller de vieux démons. On va ainsi partir en apnée dans  les mythes nordique, les vikings et leurs cérémonies et c’était hyper captivant, je suis rentrée en immersion totale grâce à une construction narrative intelligente qui alterne passé et présent. L’aigle de sang est mon préféré des trois tant l’écriture est aboutie et mature, a aucun moment je ne me suis sentie perdue, au contraire le lecteur est embarqué dans un enchaînement d’événements qui s’imbriquent de façon ingénieuse et brillante.  Et croyez moi si je vous dis qu’avec toutes les surprises que nous réserve l’auteur en terme de twists et  de retour en arrière, il y avait de quoi être déboussolé. On retrouve la marque de l’auteur en suivant des chapitres courts et intenses qui donnent l’impression d’un rythme endiablé. La plume de l’auteur sait être tendre et douce quand il le faut mais aussi sombre et implacable et c’est juste parfait. Bonne lecture.

 

Citation

quote left

Ses souvenirs affleuraient et défilaient comme des diapositives. Il avait l'impression de les entendre glisser, avec le petit claquement sec de l'appareil Kodak que sortait son père lors des longues soirées d'hiver. Le projecteur tirait la diapositive, le chariot avançait. Des instantanés aux couleurs saturées. Schklik.

 

 

 

 

 

 

 

 

slatkine

 

Signaturev2