Je remercie les Editions Taurnada pour cette nouvelle lecture.

Jean-Marc Dhainaut

c5f510fc44b02544b26a6c934f3da8c4

Biographie de l'auteur

Né dans le Nord de la France en 1973, Jean-Marc Dhainaut, au travers de ses romans, explore avec fascination les failles du temps, les tourments de l'Histoire et les légendes. Ses intrigues, mystérieuses, frissonnantes et chargées d'émotions sont régulièrement des coups de coeur. Lauréat du Prix Plume Libre en 2018, il remporte le concours de nouvelles des Géants du Polar en 2019.

 

Capture

 

 

Présentation de l'éditeur

Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l'enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d'un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?

 

81EqADJjOtL

Ma chronique : 

 

Retrouver les aventures d’Alan Lambin est toujours un plaisir, même s’il semblerait que ce soit le dernier opus de cette série, j’espère que ce ne sera pas le cas et que la suite  se fera avec un autre personnage mais je n’en dis pas plus. A nouveau sollicité par son ami Paul, Alan et Mina vont reprendre après plus de quinze ans d’arrêt là où tout avait commencé voir les trois tomes précédents. Retour donc sur les lieux qui avait tant terrifié notre enquêteur en paranormal, et découverte du Foyer des Galibots situé dans le Nord de la France. Une vague de suicide et de faits mystérieux a sévit dans cette paisible maison de retraite. Pensionnaires et employés sont terrifiés par la présence hostile qui semble hanter les lieux.  Dans cette enquête, on retrouvera Erwan Diwen, le charlatan accompagné de son fils et de Meghan qui apporte la touche de fraicheur bienvenue dans ce sombre récit. Le moment qui m’a le plus touchée est celui  où l’on en apprend un peu plus sur l’enfance d’Alan, et sur la place prépondérante qu’a tenu sa grand-mère Madenn, c’est écrit avec beaucoup de sensibilité. L’auteur  nous offre un personnage principal qui a su conserver son courage  et ses idées malgré les années qui passent et c’est un personnage empli de sagesse qui nous emporte dans une aventure intense en émotion. Il faut dire que dès que l’on parle d’enfants hospitalisés, cela vient toucher une corde sensible. Le résultat de leur recherche va aller bien au-delà de ce que l’on pouvait imaginer.  Heureusement, on peut toujours compter sur une touche d’humour pour alléger les situations trop angoissantes et les fameux « Nom d’une pipe ! » me rappellent toujours le capitaine Haddock. Un moment de lecture où l’on frissonne entre fantômes et démons mais pas que. Bonne lecture.

 

Citations :

quote left

L'endroit était chaleureux, rustique, empreint de l'âme bretonne que reflétait la musique celtique diffusée en sourdine.
Nulle autre table autour d'eux n'aurait osé imaginer que ressurgirait bientôt la mémoire d'un passé tourmenté. Non pas à la manière d'une légende, mais d'une réalité capable de faire taire tous les esprits errants de Bretagne et d'ailleurs, pour le peu qu'il leur soit donné l'occasion de l'entendre.
Paul et Mina contemplèrent le bâtiment lugubre qui se dressait devant eux. Il avait l'air déjà peu accueillant l'après-midi, mais ils n'auraient pas imaginé qu'il puisse ficher à ce point la trouille dans l'obscurité

taurnada

 

Signaturev2