Je remercie les Editions Belfond pour ce partenariat.

 

130324361_o

 

Laurent Bury (Traduction)

 

Will Dean

ir_will_dean

 

Un mot de l'auteur

Après une enfance passée dans les East Midlands, en Angleterre, a travaillé quelque temps à Londres après des études de Droit à la London School of Economics. Plus intéressé par la vie rurale que par la vie citadine, c'est en Suède, au cœur d'une forêt reculée, que Will Dean a choisi de construire sa maison pour s'adonner à ses deux passions : l'écriture et la lecture. La Forêt de la Méduse (Belfond, 2022), le premier tome de sa série consacrée aux enquêtes de la journaliste Tuva Moodyson, a été sélectionné pour le Zoe Ball's Book Club, shortlisté pour le Guardian-Not the Booker Prize et reconnu " Livre de l'année " par le Daily Telegraph. Le deuxième opus, Rouge comme neige (Belfond, 2022), a remporté les Amazon Publishing Readers' Awards en 2019, dans la catégorie Best Independent Voice. Tout ce qui est à toi brûlera est son premier stand-alone qui connaît un excellent accueil médiatique depuis sa sortie anglophone.
Will Dean vit en Suède, avec sa femme, leur fils et leur Saint-Bernard.

 

 

 

Capture d’écran 2022-03-30 185941

 

 

Présentation de l'éditeur

Il est son mari, elle est sa prisonnière.
Dans le sillage de MiseryRoom et de Né d'aucune femme, un roman au suspense psychologique dévastateur et hautement immersif, un huis clos terrifiant sur la folie et l'emprise, dans lequel même le lecteur est retenu captif.

Il est son mari, elle est sa prisonnière.
Il l'appelle Jane, mais ce n'est pas son nom.


Thanh Dao a quitté illégalement son Vietnam natal pour rejoindre l'Angleterre, ses universités, sa liberté. Mais le rêve a viré au cauchemar. Personne ne soupçonne qu'elle est là, prisonnière de cette ferme perdue au milieu de nulle part. Personne ne viendra la sauver.

Sept ans que la jeune femme subit les remontrances, les humiliations, les punitions de l'homme qui l'a achetée. Bien sûr, elle a tenté de s'échapper, mais comment fuir ces plaines où le regard porte jusqu'à l'infini ?

Pourtant, aujourd'hui, elle a plus de raisons de lutter que jamais. Il y a cette vie minuscule qui grandit en elle. Et cette femme, cette voisine charmante et naïve venue se présenter un matin. Une étrangère dont Thanh est convaincue qu'elle est porteuse d'espoir...

 

 

51uENDqT7ML

 



Ma chronique : 

 

 

Thanh Dao est retenue contre son gré dans une ferme isolée dans la campagne anglaise. Son calvaire dure depuis sept ans, l'homme qui l'a kidnappée lui mène une vie infernale. Elle avait quitté le Vietnam avec sa sœur espérant trouvé une meilleure vie pour elles et aider ainsi sa famille mais les choses ne se sont pas passées comme prévues. Aujourd'hui, elle est enceinte et elle sait au fond d'elle qu'elle fera tout son possible pour échapper à son bourreau. Will Dean signe ici un thriller psychologique magnifique. Un huis clos dont la simple narration rendrait n'importe qui claustrophobe. Cette intrigue qui rejoint le thème de l'exploitation humaine et de l'esclavage est d'une folle intensité, l'auteur arrive à donner  à la victime une voix  émotionnellement déchirante. Suivre Jane (Thanh Dao) nommée ainsi par Lenn dans ses routines quotidiennes entre cuisine, ménage et sexe forcé provoque chez le lecteur un sentiment de malaise profond car on n'entrevoit aucune solution viable. Lenn est un homme autoritaire, cruel et violent qui ne recule devant rien pour obtenir une complète soumission. Interdiction de fermer les portes, vidéos dès qu'il s'absente et aucune possibilité d'intimité. On est submergé par la tension et le suspense  de ce récit captivant. Personnellement je suis restée sous le choc et le personnage de Thanh Dao a su forcer mon respect, je ne sais pas comment elle fait pour tenir  alors qu'il met tout en œuvre pour la briser psychologiquement et physiquement. Ce personnage dont nous pouvons suivre les pensées intérieures contrairement à Lenn nous fait vivre son calvaire en direct. Un style coup de poing qui est à la hauteur de la noirceur évoquée, un plaidoyer puissant où malgré tout l'espoir n'est jamais complètement abandonné et un portrait de femme courageuse, résistante et résiliente jusqu'au boutisme. Bonne lecture.

 

 

Citations : 

quote left

Bien sûr, elle a tenté de fuir. Plusieurs fois. Mais comment quitter cette prison à ciel ouvert ? Visible à des kilomètres à la ronde au milieu de cette plaine, Lenny la rattrape toujours. Alors la scène se répète : Thanh doit mettre au feu l’un des derniers objets lui appartenant ; les dernières traces de son monde. Il ne lui en reste que quatre, les plus importants


 

— Laisse Mary avec moi, dit-il en la prenant dans mes bras. Allez, Mary, viens voir ton père.

 

Tu n’es pas son père. Tu n’es rien. C’est moi, sa famille.

 

Je sors en boitillant et, aussi vite que je peux, je détache du fil à linge les tissus mouillés, en laissant les pinces voler dans toutes les directions. Je rentre, ma cheville droite traîne dans la boue. Je jette sur la table les tissus, les tissus de sa mère, je reprends le bébé et je lui murmure en vietnamien que tout va bien maintenant.

 

— Pas de ça ici. On est en Angleterre, alors tu lui causes en bon anglais comme moi et comme tout le monde. Je veux pas entendre autre chose, pas tes mots de là-bas, tu vas lui embrouiller la tête.

 

J’acquiesce, mais mon regard d’acier lui perce le front et le traverse. Je parlerai à mon enfant comme bon me semble et tu n’auras pas ton mot à dire.

 

 

belfond-noir

Signaturev2