Je remercie les Editions Gallmeister pour l'envoi de cette nouvelle lecture.

Benjamin Whitmer

 

Benjamin Whitmer (CdB)

Biographie de l'auteur

Benjamin Whitmer est né en 1972 et a grandi dans le Sud de l'Ohio et au Nord de l'État de New York. Il a publié des articles et des récits dans divers magazines et anthologies avant que ne soit publié son premier roman, Pike, en 2010. Il vit aujourd'hui avec ses deux enfants dans le Colorado, où il passe la plus grande partie de son temps libre en quête d'histoires locales, à hanter les librairies, les bureaux de tabac et les stands de tir des mauvais quartiers de Denver.

Capture

 


Présentation de l'éditeur

1968. Le soir du Réveillon, douze détenus s'évadent de la prison d'Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L'évènement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers... morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d'en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d'herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics... De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin. Avec ce troisième roman impressionnant, Benjamin Whitmer s'impose comme un nouveau maître du roman noir américain.

51wTir0l3NL

Chronique :
Un réveillon du jour de l’an 1968, hors du commun nous attends. Ils sont douze à s’être fait la belle de la prison d’Old Lonesome, Colorado. Alors qu’il fait un froid à ne pas mettre un chien dehors, le groupe se sépare et quatre hommes trouvent refuge provisoirement dans une maison. C’est alors un déchaînement de traqueurs qui déferle sur eux, à commencer par le directeur de la prison Jugg et ses gardiens  mais aussi  Stanley et Garrett journaliste et photographe locaux mais aussi la cousine de l’un des détenus et quelques habitants sans oublier les flics.  Rapidement sous un blizzard terrible les évènements vont se précipiter. Un roman noir comme rarement lu avec  une violence impitoyable et des personnages que rien n’arrête. C’est brutal et puissant, on en prend pour son grade à chaque page, cette noirceur finalement inhumaine montre ce qu’il y a de pire chez les êtres humains. La condition humaine ainsi révélée est bestiale, cruelle et sauvage. Le style de l’auteur est à l’avenant,  rude, franc et percutant. Whitmer avec son écriture merveilleuse empreinte d’une totale liberté nous conduit aux portes de l’enfer. Un parcours quasi initiatique dans ce blizzard omniprésent qui sait mettre un voile sur l’innommable et faire une mise au point bien nette lorsqu’il se lève. Cela m’a bouleversé, on avance dans le récit à pas de loups pour mieux faire face à la réalité et ce n’est pas beau à voir. La cavale de ces hommes qui sortis de prison atterrissent dans une petite ville qui elle-même ressemble à une prison, c’est  à s’y méprendre. Une intrigue simple mais redoutable sans oublier de voir la météo comme un personnage à part entière, la neige, le vent glacé et la tempête nous place dans une position de faiblesse, d’angoisse qui peu à peu se transforme en terreur. Ce troisième roman vient après « Pike » et « Cry Father » confirme un auteur de grand talent qui sait si bien nous parlé de l’Amérique profonde  et de ses populations démunies, noires ou blanches dont personne ne veut. Il est bien loin le « rêve américain » il ne reste plus que la désillusion. Bonne lecture.

 

Citations:

 

 

quote left
Peu importe combien d'amour il y a dans le monde, cela ne suffit pas. Pas pour la paix ni la lumière ni le soulagement de la douleur. Peu importe combien d'amour il y a dans le monde, cela ne suffit pour rien du tout.
Rien n'égale la violence que les gens comme il faut sont capables d'exercer au nom de la préservation de la vie comme il faut.

gallmeister

 

Signaturev2